Nous avons tout donné – Neville salue les Lionnes après leur défaite en demi-finale

Nous avons tout donné – Neville salue les Lionnes après leur défaite en demi-finale
4.9 (97.93%) 29 votes


Le patron de l’Angleterre, Phil Neville, a félicité ses joueuses d’avoir «tout donné» lors de la Coupe du Monde Féminine après leur défaite 2-1 en demi-finale contre les États-Unis.

Lors de la compétition de mardi à Lyon, Christen Press a mis les champions en titre à l'avant-garde, Ellen White a égalisé et Alex Morgan a dirigé ce qui s'est révélé être le vainqueur juste après la demi-heure.

Au milieu de la seconde période, l’Angleterre pensait avoir égalisé par l’intermédiaire de White, à la différence que son arrivée était refusée lors d’un appel hors-jeu marginal à la suite d’un contrôle VAR.

Les Lionnes se sont ensuite vu infliger une pénalité à la 84e minute via VAR, mais les efforts du capitaine Steph Houghton ont été bloqués par Alyssa Naeher.

Millie Bright a été expulsé peu de temps après un défi lancé contre Morgan.

Plutôt que de revenir sur le site dimanche pour ce qui aurait été leur première finale de la Coupe du monde féminine, l'Angleterre, désormais battue en demi-finale de trois tournois majeurs successifs, jouera à Nice samedi lors du match pour la troisième place , contre la Hollande ou la Suède.

Neville a ensuite raconté son entassement d’après-match avec ses joueurs: «Je ne voulais pas voir les larmes. Tu perds, mais je pensais que la façon dont nous avons perdu était exactement celle que je voulais que nous jouions.

«Le courage qu’ils ont eu de jouer au football et de continuer à se battre – ils ont tout laissé là-bas. Nous n'avons aucun regret. Nous sommes venus à la Coupe du Monde et avons tout donné, et c’est ce que je leur ai dit.

«Je ne voulais pas voir des larmes – il devrait y avoir des sourires. Nous avons eu les 46 meilleurs jours de notre vie et ce n’est pas encore fini. ”

Il a ajouté: «Je ne peux pas dire à mes joueurs malchanceux, car ils ne veulent pas entendre ça. Ils n’écoutent probablement pas les paroles que je dis en termes de je suis fier d’eux, ils ont laissé leur cœur et leur âme sur le terrain – c’est le bruit blanc qui les anime. Parce qu'ils voulaient gagner.

«Cela me dit que nous sommes plus proches que jamais. Peut-être que dans le passé, nous avons accepté la ‘demi-finale, nous rentrons à la maison et nous aurons des applaudissements’. Mais mes joueurs ne veulent plus entendre ça. Ils en ont marre, et moi aussi. Nous sommes venus ici pour gagner et nous ne l’avons pas fait.

«Je pense que nous devrons prévoir 24 à 48 heures pour que cela puisse s’enrichir, pour qu’ils surmontent leur déception. Mais le sport d’élite signifie que samedi à Nice, nous devons produire un spectacle. »

Houghton a accéléré pour prendre le penalty, Nikita Parris ayant déjà enregistré deux échappées dans le tournoi.

Le capitaine de l’Angleterre Steph Houghton a été refusé tardivement (Richard Sellers / PA).

Alors que Neville a confié à BBC Sport qu’aucun blâme ne devrait être imputé au skipper, Houghton a déclaré qu’elle était "éviscérée" et estimait avoir "laissé tomber l’équipe".

Elle a ajouté: "Nous devons essayer d’obtenir une médaille de bronze maintenant."

Lors de la préparation du match, des questions avaient été posées aux États-Unis pour savoir s'ils montraient des signes d'arrogance et une visite effectuée par au moins un membre de leur personnel à l'hôtel de l'équipe anglaise ce dimanche.

La patronne Jill Ellis a déclaré après le match: «Cela remonte à l'état d'esprit. Nous sommes ici pour une chose. Pas de bruit externe. Nous sommes ici pour gagner le trophée. Donc, tout ce dont nous parlons et nous concentrons est à ce sujet.

«Lorsque vous êtes la meilleure équipe, vous aurez toujours du bruit, des problèmes externes à gérer.

«Mais je suis assez près des joueurs et les conversations que j’entends concernent le match. Je pense que ce sont des professionnels. "

Ellis a également confirmé que l'attaquant Megan Rapinoe avait été absent du match en raison d'une «légère pression exercée sur son ischio-jambier».

Restez à jour avec les dernières nouvelles, les potins et les histoires de football en nous suivant

Mots clés:
,,,,,,,,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *