La Fédération de football andalouse ouvre une enquête sur des plaintes pour abus de QPR

La Fédération de football andalouse ouvre une enquête sur des plaintes pour abus de QPR
4.2 (83.33%) 30 votes


L’Andalousian Football Association (RFAF) a ouvert une enquête sur les allégations d’abus racistes à l’encontre de joueurs de moins de 18 ans de QPR lors d’un match amical en Espagne.

QPR a demandé que des mesures soient prises "à tous les niveaux de notre jeu" après que leur équipe de jeunes eut quitté le terrain contre Nervion le 8 août.

Le club anglais est en liaison avec la Football Association pour savoir comment procéder. L’Autorité palestinienne croit savoir que la FIFA sera informée de la question et que l’instance dirigeante mondiale confirmera jeudi matin que toute allégation ferait l’objet d’une enquête si une plainte était déposée.

Jeudi après-midi, la RFAF a publié une longue déclaration via ses comptes de médias sociaux pour traiter les problèmes soulevés.

La déclaration se lit comme suit: «Cette fédération, comme on le sait bien, est très consciente de la nécessité de prévenir toute attitude ou traitement raciste, discriminatoire ou humiliant dans le football, encore plus lorsqu'il y a des mineurs sur le terrain de football et que la victime en est l'un des. Pour cette raison, la RFAF procède à une condamnation expresse et accablante de l'incident, si les actes reprochés à la réunion susmentionnée sont confirmés.

«La RFAF tient à préciser qu’elle n’était pas au courant de la tenue du match auquel le club britannique participait, car il n’a pas été communiqué par le club local Nervion et n’a donc pas pu être autorisé par la RFAF. Un arbitre du Comité Andalou des Arbitres a participé.

«Un document d'information a été ouvert avant le début d'une éventuelle affaire disciplinaire, afin d'obtenir le plus d'informations possible sur ce qui s'est passé lors de la réunion et de pouvoir déterminer les responsabilités éventuelles.

«Cette fédération ne tolérera pas de telles attitudes sur les terrains de football andalous et si les incidents sont confirmés, elle imposera de lourdes sanctions aux responsables présumés.

«Si les incidents se confirment, la RFAF se félicite de l’attitude des jeunes joueurs de football anglais qui quittent le terrain de jeu en tant que victimes de ce prétendu abus raciste et discriminatoire. Ce comportement du club anglais est conforme à ce que la RFAF, à travers son programme de défense des mineurs et contre la maltraitance des enfants dans le football, recommande à ses partenaires associés (clubs, entraîneurs, joueurs et arbitres) dans des situations inacceptables de ce type. "

Le co-propriétaire de QPR, Tony Fernandes, a soutenu les actions des joueurs du club âgés de moins de 18 ans (Dominic Lipinski / PA).

L'un des joueurs des Rangers, Paul Furlong, manager de QPR moins de 18 ans, a été informé de l'incident au cours de la seconde partie du match, conformément à un protocole convenu lors d'une session pour l'égalité et la diversité avec les militants anti-discrimination Kick It Out.

Jeudi matin, la FIFA a déclaré à l’Autorité palestinienne: «À l’heure actuelle, la FIFA n’a reçu aucune information à ce sujet. Si nous recevons de telles informations, par exemple une réclamation ou un rapport officiel incluant ce problème, nous examinerons la question.

"De manière générale, la position de la FIFA sur la discrimination est très claire: nous luttons pleinement contre toutes les formes de discrimination, non seulement dans le football, mais dans la société en général, et nous soutenons tout effort dans ce domaine."

Le porte-parole de la FIFA a ajouté: «La FIFA a mis en place, lors de ses tournois, un système de surveillance antidiscrimination et une procédure dite en trois étapes qui permettent aux arbitres d’abandonner un match en cas d’incidents discriminatoires.

"La FIFA demande à toutes les associations membres, ligues, clubs et instances disciplinaires d'adopter la même procédure, d'adopter une approche de tolérance zéro à l'égard des incidents de racisme dans le football et d'appliquer des sanctions sévères pour de tels comportements."

Le co-propriétaire de Hoops, Tony Fernandes, s'est adressé à Twitter pour exprimer sa frustration face aux développements "sans cervelle et franchement barbare", ajoutant qu'il était "fier que notre équipe se soit écartée du terrain" face aux accusations d'abus.

L'UEFA maintient la lutte contre le racisme, la discrimination et l'intolérance au football comme une priorité majeure pour l'instance dirigeante, un comportement discriminatoire n'étant toléré dans aucune de ses compétitions.

Cependant, les matches amicaux ne relèvent pas de la compétence de l'instance dirigeante européenne.

Les derniers développements font suite à des allégations de discrimination qui ont éclipsé le début de la nouvelle saison.

L'attaquant de Chelsea, Tammy Abraham, est devenu la dernière victime d'abus racial en ligne après sa défaite en tirs au but en Super Cup contre Liverpool à Istanbul.

Restez à jour avec les dernières nouvelles, les potins et les histoires de football en nous suivant

Mots clés:
,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *