QPR veut de l'action après que l'équipe U18 se soit retirée du débat sur de prétendus abus racistes en Espagne

QPR veut de l'action après que l'équipe U18 se soit retirée du débat sur de prétendus abus racistes en Espagne
4.9 (97.89%) 19 votes


QPR a demandé que des mesures soient prises "à tous les niveaux de notre jeu" après la sortie du terrain du club lors d'un match amical en Espagne à la suite de prétendus abus racistes de la part de joueurs de l'opposition.

Le manager Paul Furlong a été informé de l'incident de la deuxième partie du match contre Nervion le 8 août par l'un des joueurs des Rangers, qui suivait un protocole convenu lors d'une session pour l'égalité et la diversité avec les militants anti-discrimination Kick It Out.

Le directeur général de QPR, Lee Hoos, a déclaré dans une déclaration du club: "Nous prenons une position très ferme contre le racisme et ne tolérons pas qu'un de nos joueurs soit soumis aux commentaires ignobles qu'il a subis."

QPR est en contact avec la Football Association à ce sujet et le club continue de bénéficier du soutien de Kick It Out, dont le responsable du développement, Troy Townsend, a rendu visite aux joueurs et au personnel pour les aider à se préparer à ce qui pourrait se passer sur le circuit.

Hoos pense qu'il est possible de faire plus tout au long du jeu pour résoudre les problèmes de front.

«Je félicite Paul Furlong et son équipe d'avoir réagi de la sorte et fait tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger les joueurs. Je suis également très fier de nos moins de 18 ans qui ont fait preuve d'une telle maturité face à une provocation inacceptable », a-t-il déclaré.

«Si cet incident s'était produit en Angleterre, je n'aurais aucun doute que le problème serait rapidement traité avec une sanction sévère de la part de la FA.

«Malheureusement, il semble que certains pays ont encore beaucoup de chemin à faire à cet égard et j'exhorte l'UEFA à prendre les mesures les plus énergiques possibles, car de tels incidents se produisent beaucoup trop souvent.

"À QPR, nous ne devons pas et ne voulons pas le défendre."

Kick It Out a déclaré: "Nous soutiendrons toujours les joueurs et les équipes qui quittent le terrain après avoir subi de nombreux abus discriminatoires, en particulier s'ils ont suivi les protocoles appropriés."

L'UEFA maintient la lutte contre le racisme, la discrimination et l'intolérance au football comme une priorité majeure pour l'instance dirigeante, son comportement discriminatoire n'étant toléré dans aucune de ses compétitions.

Tous les incidents survenus lors de matches nationaux relèvent de la compétence de l’association nationale compétente, tandis que ceux qui se produisent lors de matches amicaux relèvent de la juridiction de la FIFA, l’organe directeur mondial, qui a été contactée pour un commentaire.

Les derniers développements font suite à des allégations de discrimination qui ont éclipsé le début de la nouvelle saison nationale. Des incidents ont été soulignés par le défenseur Fulham Cyrus Christie, ainsi que par l’attaquant de Southend Theo Robinson, James McClean de Stoke et Bambo Diaby de Barnsley.

Pendant ce temps, un homme arrêté pour un tweet prétendument raciste envoyé au milieu de Derby Duane Holmes a été libéré sous caution dans l'attente de nouvelles enquêtes.

Lors du match de pré-saison de juillet, Jordi Osei-Tutu, joueur d'Arsenal, aurait été victime d'abus racistes alors qu'il participait à un match amical pour le club de prêt Bochum contre le club suisse de Super League, St Gallen.

Le directeur général de QPR, Hoos, estime qu'il reste encore beaucoup à faire.

"Nous avons beaucoup progressé dans la lutte contre le racisme dans le football, mais malheureusement, il reste encore beaucoup à faire", a-t-il ajouté.

"Le racisme dans le football reflète les problèmes de la société. Ce qui est incroyable, c’est que nous ayons été prévenus de prétendus incidents similaires qui se seraient produits dans la région avant de jouer ici.

«Aurions-nous dû refuser le match? Est-ce que cela va résoudre le problème ou l'éviter?

«Il faut agir à tous les niveaux de notre jeu, pas seulement quand cela se passe devant le monde qui nous regarde.

«L’UEFA a ici la possibilité de faire une déclaration forte. J'espère que c'est une opportunité à saisir.

Restez à jour avec les dernières nouvelles, les potins et les histoires de football en nous suivant

Mots clés:
,,,,,,,,,,,,,,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *