O’Neill regarde les jeunes canons d’Irlande du Nord grandir lors des qualifications à l’Euro 2020

O’Neill regarde les jeunes canons d’Irlande du Nord grandir lors des qualifications à l’Euro 2020
5 (100%) 23 votes


Michael O’Neill regarde les jeunes canons d’Irlande du Nord grandir sous ses yeux lors de la campagne de qualification à l’Euro 2020.

Le directeur a les yeux brillants lorsqu'il parle de l'énergie que Jamal Lewis, Bailey Peacock-Farrell et Gavin Whyte ont apportée à son équipe.

Mais les joueurs qui ont fait leurs armes dans la campagne lamentable de la Ligue des Nations l’année dernière obtiennent maintenant des résultats puisque les hommes d’O’Neill partent à la recherche d’une quatrième victoire consécutive lors de la qualification face à la Biélorussie à Borisov.

Lorsque l'Irlande du Nord a pris un retard sur un coup franc de Konstantin Vassiljev à la 25e minute contre l'Estonie samedi, le sentiment était similaire à celui de l'année dernière, après avoir perdu ses quatre matches de la Ligue des Nations.

Mais cette fois-ci, Conor Washington a marqué des buts profonds et tardifs et Josh Magennis a remporté une victoire 2-1 essentielle.

"C’est l’un des aspects les plus agréables de la campagne, en particulier de la part des plus jeunes joueurs. Je pensais qu’ils étaient très importants en Estonie en deuxième mi-temps", a déclaré O’Neill.

“C’était une situation difficile pour eux. Beaucoup d’entre eux sont nouveaux dans le football international. Nous avons longtemps compté sur Jonny (Evans), Steven (Davis) et Craig (Cathcart), des joueurs plus âgés. les joueurs ont une fraîcheur à leur sujet.

Conor Washington (à gauche) et Josh Magennis (à droite) ont été ciblés contre l'Estonie (Steven Paston / PA)

«Nous avons perdu nos matchs dans la Ligue des Nations, un peu injustement dans de nombreux cas, et ils ont également tiré les leçons de cette expérience.

"Ce qui est le plus encourageant, c'est que lorsque nous sommes revenus au niveau samedi, nous étions déterminés à gagner et à gagner, nous n'allions pas nous contenter des trois points."

Les remplacements ont changé le jeu pour l’Irlande du Nord. Les buteurs Washington et Magennis ont tous deux quitté le banc, tandis que Jordan Jones a également eu un impact sur l’aile en désignant le vainqueur de Maggenis.

Magennis a également eu un vainqueur tardif contre la Biélorussie en mars après avoir été nommé remplaçant, et O’Neill est reconnaissant des options qu’il a maintenant dans son équipe.

«Les remplacements ont eu un impact considérable sur ce qu'ils ont apporté à l'équipe, tant sur le plan de la qualité que sur le plan physique», a-t-il déclaré.

«C’est bien d’avoir ça, de pouvoir embarquer un sous-marin et cela fait une différence. Cela montre la force en profondeur que nous avons peut-être maintenant. "

Le match de samedi a été disputé dans des conditions chaudes et humides, drainant les jambes. L’Irlande du Nord est arrivée en Biélorussie pour y retrouver le même temps chaud mais, le match de mardi ne débutant qu’à 21h45, la situation aurait dû être considérablement réduite.

Il y a cependant d'autres défis. En raison d'un manque de logements adéquats, l'Irlande du Nord séjourne dans la capitale Minsk et effectue le trajet de 75 minutes en bus jusqu'à Borisov avant le coup d'envoi.

"La légère complication ajoutée est le trajet de Minsk à Borisov, qui est plus long que ce que vous faites habituellement lors d'une journée", a déclaré O’Neill.

«Les joueurs seront ravis de ce coup d'envoi plus tard en ce qui concerne la météo.

"Je pense que même en jouant à 19h en Estonie, il faisait encore très chaud et humide et, espérons-le, avec un coup d'envoi donné à 21h45, les conditions seront un peu plus favorables pour nous."

Restez à jour avec les dernières nouvelles, les potins et les histoires de football en nous suivant

Mots clés:
,,,,,,,,,,,,,,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *