Lagardere mise sur un contrat beIN de 400 millions de dollars pour couvrir l'essentiel de la garantie des FAC

Lagardere mise sur un contrat beIN de 400 millions de dollars pour couvrir l'essentiel de la garantie des FAC
4 (80%) 11 votes


Par Osasu Obayiuwana

5 août – beIN Sports, la chaîne de télévision payante internationale, financée par le gouvernement du Qatar, est officiellement le partenaire financier numéro un de la Confédération africaine de football (CAF).

Avec un contrat de 12 ans, d'une valeur de plus de 400 millions de dollars, s'étalant de 2017 à 2028, le contrat de beIN Sports donne à la CAF un minimum de 40% du milliard de dollars de l'instance dirigeante du football africain est garantie par Lagardère Sport, le centre de marketing basé en France. société, qui sont les agents de marketing de la CAF.

La relation financière clé entre beIN Sports et la CAF a été prise à l’occasion de la récente décision d’organiser le match de Super Coupe de l’année dernière entre Esperance of Tunisia et le Raja Casablanca of Morocco à Doha, la capitale du Qatar.

On prévoit que les relations financières et de football entre la CAF et la FA de ce pays s'intensifieront à l'approche de la phase finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Les droits de diffusion de beIN Sports ont été capturés dans la toile de la bataille géopolitique opposant le Qatar à l'Arabie saoudite au Moyen-Orient.

La station pirate beoutQ, qui émet depuis l’Arabie saoudite, diffuse des signaux de télévision piratés, en violation flagrante des droits coûteux acquis par la CAF à la CAF, la FIFA, l’UEFA, la Confédération asiatique de football (AFC) et plusieurs ligues européennes.

Dans une déclaration commune faite par plusieurs instances dirigeantes du football, dont la FIFA, l'UEFA et l'AFC (la CAF ne faisait pas partie de cette déclaration commune), le 31 juillet, le gouvernement saoudien et son ministère de la Culture devaient «prendre des mesures rapides et décisives». action contre beoutQ. "

Qu'est-ce que les autres partenaires de diffusion de la CAF ont payé?

SuperSport, diffuseur de télévision payante sub-saharienne, est loin derrière beIN Sports, avec un contrat de huit ans d'une valeur de 130 millions de dollars, valable également à partir de 2017.

Le contrat initial entre CAF et SuperSport était de 105 millions de dollars, montant qui a été amélioré lors de négociations ultérieures.

Total, la compagnie pétrolière française, sponsor principal de la Coupe d'Afrique des Nations, arrive en troisième position avec un contrat de 116 millions de dollars pour huit ans. Ils ont l'option de renouveler leur contrat pour une nouvelle période de quatre ans, jusqu'en 2027.

L’accord conclu entre la CAF et la Société sud-africaine de radiodiffusion (SABC) est l’accord le plus lucratif avec un seul radiodiffuseur national sur le continent. D'une valeur de plus de 17 millions de dollars, il concerne deux tournois de la CAN.

Le principal accord entre le reste des radiodiffuseurs nationaux africains et le CAF est passé par l’Union africaine des radiodiffuseurs (AUB), l’organisation faîtière du continent.

«Notre accord avec l'AUB, à mon avis, a été le meilleur que nous ayons fait avec les radiodiffuseurs nationaux de l'histoire de la CAF», a déclaré le président de la CAF, Ahmad, à ce journaliste le 21 juin au Caire.

"Nous avons reçu une garantie bancaire de l'AUB pour couvrir leur offre, donc nos revenus sont très sûrs", a déclaré Ahmad. Cette garantie est appuyée par ECOBANK, la banque transnationale africaine dont le siège est au Togo.

Selon un document officiel de la CAF, détenu par Insideworldfootball, 26 contrats de droits de télévision avec des diffuseurs nationaux africains, d'une valeur de 25 millions de dollars, ont été signés pour le cycle AFCON 2019-2021.

Un total de 23,5 millions de dollars, soit 94% des revenus attendus, a été versé sur le compte de la CAF, selon un document d’information remis récemment aux membres du comité exécutif de l’organisation.

Les 25 pays impliqués sont: Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cameroun, Comores, Côte d'Ivoire, Congo (Brazzaville), Gambie, Ghana, Guinée, Kenya, Madagascar, Mali, Mozambique, Namibie, Niger, Nigéria, Ouganda. , la République démocratique du Congo, le Rwanda, le Sénégal (ils ont 2 accords), les Seychelles, le Togo et la Tanzanie.

Il s'agit d'une nette amélioration par rapport à la situation de la CAN de la CAN 2017 au Gabon. Sur les 17 contrats, d’une valeur de 18 millions de dollars, signés avec les radiodiffuseurs FTA (Free-to-Air) il y a deux ans, 15 contrats d’une valeur de 16,5 millions de dollars ont été entièrement libérés.

Casse-tête de la dette de 20 millions de dollars de la CAF

Reste cependant la grande question de savoir comment la CAF va recouvrer une dette de près de 20 millions de dollars en droits de télévision. (Le montant exact, selon les documents officiels, est de 19 204 185,66 dollars) de LC2, la société de production multimédia dirigée par Christian Enock Lagnide, ancien apprenti footballeur béninois à Metz.

Une réunion de trois heures entre les deux parties, à Dakar, la capitale du Sénégal, le 29 mai, qui s'est terminée dans une impasse, a été qualifiée de "très agitée" dans un rapport officiel de la CAF.

Augustin Senghor (avocat), membre de la CAF exco, Abdel Bah, leur directrice de la télévision et du marketing et conseillère juridique Joelle Monlouis, ont rencontré Lagnide et ont demandé à LC2 de payer ses dettes à la CAF avant de pouvoir nouer de nouvelles relations commerciales.

Insideworldfootball a contacté Christian Lagnide, PDG de LC2, pour obtenir ses commentaires. Mais malgré nos questions, il a refusé de répondre.

Les documents internes de la CAF révèlent qu’ils envisagent d’intenter une action en justice contre LC2 – et Lagnide personnellement – afin de recouvrer la dette, s’ils ne parviennent pas à un accord de recouvrement réalisable.

Contactez l'auteur de cette histoire, Osasu Obayiuwana, à l'adresse