Klopp ne craint pas de perdre la course en finale

Klopp ne craint pas de perdre la course en finale
4.7 (94%) 10 votes


L'entraîneur de Liverpool, Jurgen Klopp, a ris de son horrible record en finale en se faisant passer pour «le détenteur du record du monde en demi-finale gagnante» et en insistant sur le fait qu'il n'est pas le problème.

L’Allemand a perdu les six derniers tournois qu’il a disputés depuis sa victoire en Coupe d’Allemagne en 2012.

Il a terminé deux fois finaliste de la Ligue des champions (avec le Borussia Dortmund, puis Liverpool la saison dernière), ainsi que de perdre deux autres Coupes allemandes avec Dortmund et les finales de la Coupe de la Ligue et de la Ligue Europa avec Liverpool.

(Graphique PA)

C'est un bâton avec lequel Klopp est habitué depuis longtemps à être battu, mais en prévision de leur rencontre avec Tottenham à Madrid, le joueur de 51 ans a plaisanté sur son bilan en lui demandant s'il croyait au destin ou à la malchance.

“Pensez-vous que j'ai une carrière malchanceuse? Toute ma carrière n'a pas été malchanceuse », a-t-il déclaré.

«Ma femme me demande toujours avant la saison quel est le dernier match de la saison, car nous sommes souvent dans le coup, alors je ne suis pas malchanceux.

«Depuis 2012, à part 2017, j'étais avec chaque équipe en finale. Nous sommes venus là parfois avec de la chance.

Le Borussia Dortmund de Klopp a raté la finale de la Ligue des champions 2013 (UEFA / PA)

«Je suis détenteur du record du monde des sept dernières années en demi-finales. Mais si je devais écrire un livre à ce sujet, probablement personne ne l'achèterait.

"Si je devais m'asseoir dans la salle et penser que tout tourne autour de moi, je suis la raison, si je me voyais comme un perdant, alors nous aurions un problème mais je ne me vois pas comme ça.

«Si je devais perdre six ans de suite, tout le monde devrait s'inquiéter.

«Mais nous allons dans une situation où nous apprenons – pas de la finale de la saison dernière car il y avait trois objectifs étranges – beaucoup de notre temps ensemble.

"Nous voulons gagner avec tout ce que nous avons et avec les événements du passé, je peux prendre confiance."

En parallèle, Klopp a été interrogé sur ses réflexions sur les modifications proposées par l'UEFA à la Ligue des champions – qui introduiraient une promotion et une relégation dans plusieurs divisions – et sur les modifications qu'il souhaitait apporter.

Poursuivant son thème, il a ajouté: «Faites de la demi-finale la finale et je vais complètement bien!

Fais-en deux et je suis complètement content de ça.

“J'aime la compétition. Pour moi, ça va.

Liverpool a quitté Kiev il y a 12 mois avec un sentiment de frustration et de déception après avoir perdu 3-1 au Real Madrid grâce à deux erreurs de gardien bizarres et à un superbe coup de tête au-dessus de Gareth Bale.

Gareth Bale, à gauche, marque le deuxième but du Real Madrid lors de la finale de l’année dernière (Peter Byrne / PA)

Ils reviennent cette année en tant que favoris, Tottenham apparaissant pour leur première finale dans cette compétition.

Cependant, Klopp a minimisé leur étiquette outsider.

"Si je pensais que Tottenham avait un avantage, je serais en colère et si (le patron des Spurs Mauricio) Pochettino disait que l'avantage était avec l'équipe de Liverpool, il serait aussi en colère", a-t-il ajouté.

«Il ne s'agit pas d'avoir un avantage maintenant, mais de travailler pour cet avantage demain.

"Je sais que les gens disent que nous sommes les favoris parce que nous avions plus de points dans la ligue, mais si vous voyiez les matchs cette saison tous les deux étaient vraiment bons, il n'y a donc aucun avantage avant le match."

Liverpool a été stimulé par le retour en forme de Roberto Firmino, qui a raté les trois derniers matches en raison d'un problème à la cuisse.

Klopp confirma qu'il était en forme, même s'il n'irait pas jusqu'à dire qu'il commencerait.

«Oui, il est prêt. S'il commence… si Poch dit ensuite sa composition exacte, appelez-moi et je vous dirai également notre composition », a-t-il déclaré.

«Si ce n’est pas le cas, j’ai pensé laisser au moins quelques points d’interrogation ouverts.

"Il est en forme, il est entraîné, il est ici et si rien ne s'est passé depuis le moment où il a quitté l'avion – je ne l'ai pas revu depuis – il ira bien."

Restez à jour avec les dernières nouvelles, les potins et les histoires de football en nous suivant

Mots clés:
,,,,,,,,,,,,,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *