Ballon monte sur Ahmad et Tactical Steel alors que l'ES Pro s'est révélé être sur les bonnes affaires

Ballon monte sur Ahmad et Tactical Steel alors que l'ES Pro s'est révélé être sur les bonnes affaires
4.2 (84.83%) 29 votes


Par Paul Nicholson

11 juin – De plus amples détails entourant les accords commerciaux conclus entre la société française de fourniture d'équipements Tactical Steel et la Confédération africaine de football (CAF) et son président Ahmad Ahmad, émergent, avec la création d'une nouvelle société, ES Pro Consulting, désormais liée aux parties.

On pense que la société ES Pro Consulting est un moyen de fractionner les paiements du FAC versés à Tactical Steel afin d’éviter de payer l’impôt français ou au moins de les rendre plus efficaces.

À ce jour, les allégations autour de l’affaire Tactical Steel sont centrées sur un contrat Puma annulé / qui a ensuite été transmis à Tactical Steel, qui a fourni le même équipement (il ya eu une légère augmentation du volume d’équipement) à un coût plus de trois fois supérieur au coût indiqué par Puma. Tactical Steel est dirigé par Romauld Seillier et son épouse. Seillier est un proche collaborateur de Loïc Gérand, le Franco-Malgache qui est l'attaché personnel d'Ahmad.

Un des problèmes qui a suscité l’intérêt de la police française anti-corruption qui a arrêté Ahmad à Paris la semaine dernière est la suspicion quant à la raison pour laquelle deux comptes bancaires turcs semblent avoir reçu de l’argent de la CAF concernant le paiement de factures de Tactical Steel.

Les comptes turcs appartiennent à un petit magasin vendant des matériaux de construction SERIN HIRDAVAT situé à Ankara et à une adresse privée à Istanbul située rue Tanzimat dans le quartier de Goztepe.

Sellier, qui a également été interrogé par la police française à Marseille la semaine dernière, affirme que les comptes n'appartiennent pas à Tactical Steel, mais n'explique pas pourquoi il a demandé le paiement de factures de Tactical Steel sur ces comptes, ni à qui appartiennent ces comptes.

Pour aggraver le problème, des détails concernant une autre société, ES Pro Consulting, sont également apparus, qui semblent également liés aux contrats Tactical Steel et aux paiements CAF. A l'instar de Tactical Steel, ES Pro est basé à La Seyne sur Mer et est situé à la même adresse que l'autre société de Seillier, ACTI (Chaudronnerie et tuyauterie navale).

Le 21 octobre 2018, ES Pro Consulting a émis une facture d'un montant de 889 412 USD pour la fourniture de 30 000 ballons. ES PRO Consulting a émis le même jour, par l’intermédiaire de sa filiale émiratie ES Pro Consulting LTD, une autre facture pour la livraison de ses 30 000 ballons dans 54 pays pour un montant de 738 670,80 $.

Dans une correspondance consultée sur le site Web Tunisie-Foot, Laurent Emmanuelli, PDG d'ES Pro, a indiqué dans un courrier électronique qu'il y avait une propriété commune entre les deux sociétés (Tactical Steel et ES Pro). Son explication a été motivée par une tentative d'inverser un virement de fonds des FAC de 884 960 $ qui avait été envoyé par erreur sur le compte des EAU au lieu du compte français. Emmanuelli a expliqué que la séparation de la facturation entre ES Pro et Tactical Steel était due à la taxe de vente.

Le scandale Tactical Steel n’est que l’un des nombreux problèmes financiers qui ont soulevé des questions concernant l’intégrité d’Ahmad. C’est celui qui a eu une grande importance en raison de l’intervention d’enquêteurs français anti-corruption. L’utilisation du budget de la CAF pour l’achat de voitures de luxe, le traitement des présidents de la fédération musulmane par l’Omrah, ainsi que le versement des fonds de la CAF directement sur les comptes bancaires de ceux-ci sont également soulevés.

Ahmad fait également face à plusieurs allégations de harcèlement sexuel et même à un rapport de police déposé contre lui au Royaume-Uni. Pourtant, il a toujours réussi à s'accrocher à sa position.

Relâché par la police française la semaine dernière, il se serait rendu à Madagascar après le match d’ouverture de la Coupe du monde féminine. Tandis que les informations sur les transactions d'Ahmad continuent de se répercuter en cascade, il semblerait qu'un moment décisif soit de savoir s'il est suffisamment courageux pour se rendre en Égypte pour la Coupe d'Afrique des Nations ce mois-ci.

Avec les Egyptiens sur le sentier de la guerre portant notamment sur les droits de Lagradere, Ahmad pourrait se retrouver derrière les barreaux, mais dans un nouveau pays

Voir le rapport Tunisie-Foot à

Contactez l'auteur de cette histoire à