Ces joueurs de football séquestrés

Google Image
Google Image

LE SCAN SPORT – Le procès de l'enlèvement de Fabrice Fiorèse, l'ancien joueur du PSG et de l'OM, s'ouvre ce lundi.

L'occasion de revenir sur certaines séquestrations dont les footballeurs ont été victimes.

Fabrice Fiorèse s'échappe en brisant une vitre de voiture Le 28 septembre 2012, accompagné de sa compagne, Fabrice Fiorèse rentre chez lui dans la commune de Salins-les-Thermes.
Trois hommes cagoulés, armés d'un couteau et d'un fusil à pompe le menacent. Les individus n'hésitent pas à frapper l'ancien joueur du PSG et de l'OM, à lui arracher des cheveux.

Par la suite, les agresseurs contraignent l'ex-attaquant – ou milieu de terrain – à monter dans son Range Rover. Mais le joueur formé à l'Olympique Lyonnais profite d'un embouteillage pour briser une vitre et s'enfuir.

«J'ai pensé mourir» expliquera-t-il à France Football. Senah Mango agressé après avoir fait ses courses En février 2012, Senah Mango alors joueur de l'Olympique de Marseille rentre chez lui, après avoir fait ses courses avec sa compagne.

Arrivé sur le parking de sa résidence, deux individus cagoulés et armés obligent le jeune défenseur togolais à monter dans le coffre de sa Mercedes, tandis que sa compagne est forcée de monter à l'arrière. Le couple est finalement relâché trente minutes plus tard à plus de cinq kilomètres du domicile du joueur de l'OM.

Les agresseurs ont profité du trajet pour utiliser la carte bancaire de Senah Mango et retirer 500 €. «A un moment, j'ai eu très peur.

Devant moi, ils se sont demandés: ‘Est-ce qu'on les tue ou pas?' C'est psychologiquement effroyable. J'ai cru que j'allais mourir.

Je me suis dit: ils vont me buter», confiera-t-il plus tard au micro d'RMC. Vitorino Hilton séquestré avec ses enfants Autre marseillais victime d'une séquestration: Vitorino Hilton.

En juillet 2011, vers 23h45, le défenseur brésilien part se coucher lorsqu'il entend son chien aboyer. Deux hommes sont en train d'escalader son portail et parviennent à rentrer dans sa maison.

«L'un des malfaiteurs m'a ordonné de me coucher sur le sol, est venu à ma hauteur et m'a porté un coup de crosse sur le crâne», a détaillé le joueur de l'OM à France-Bleu Provence. Alors que ses enfants sont enfermés dans la salle de bain, ses agresseurs les forcent à ouvrir la porte.

Les malfaiteurs dérobent au final des montres, des cartes bancaires, des ordinateurs pour un butin évalué à 100.000 €. Lucho Gonzalez maintenu en joue En mars 2011, quatre hommes armés s'introduisent dans la villa du milieu de terrain de l'OM à Aix-en-Provence.

Deux des agresseurs le maintiennent en joue tandis que les deux autres partent retirer de l'argent avec sa carte bancaire. Mais les malfaiteurs ne s'arrêtent pas là: en partant, ils lui dérobent également sa Bentley.

L'argentin avait été traumatisé par cette mauvaise expérience, c'était d'ailleurs l'une des raisons principales de son départ de Marseille en janvier 2012. Pierre-Alain Frau agressé par de faux policiers En août 2009, Pierre-Alain Frau, alors joueur du LOSC rentre d'un dîner au restaurant.

Il dépose sa femme chez lui aux alentours de 2 heures du matin, avant de ramener sa baby-sitter. Après l'avoir déposée, une voiture munie d'un gyrophare l'interpelle.

Plusieurs individus – 3 à 5 selon l'ex-joueur de Sochaux – sortent du véhicule avec des cagoules et des brassards des forces de l'ordre. Ils l'obligent à monter dans le coffre de sa Mercedes et le relâchent un peu plus loin, vers Bondues.

Les malfaiteurs repartent avec sa voiture, mais également avec un téléphone portable, et sa carte bancaire. Florent Balmont frappé à coups de crosse Pierre-Alain Frau n'est pas le seul joueur lillois à avoir été séquestré.

Quelques mois auparavant, Florent Balmont a aussi été victime d'une agression.

Lire la suite sur Le Figaro Buzz

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*