Saint-etienne : Prison ferme pour les ultras qui ont saccagés le mariage « lyonnais »

Google Image
Google Image

Neuf des dix ultras de de l’AS Saint-Etienne qui comparaissaient ce mercredi pour avoir saccagé un mariage, qu’ils pensaient être celui d’un supporter passé à « l’ennemi » lyonnais, ont écopé de peines de prison ferme.

L’une des plus invraisemblables histoires de l’année footballistique passée s’est soldée ce mercredi par des peines de prison. Parmi les dix ultras de l’AS Saint-Etienne qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône pour avoir mis à sac un mariage dans le Beaujolais en septembre dernier, un seul a bénéficié d’une relaxe.

Les neufs autres ont écopé avec de peines allant d'un an de prison, dont huit mois avec sursis, à trois ans dont six mois avec sursis avec mise à l'épreuve et de multiples interdictions de stade. Ils voulaient punir un « traitre » Rappel des faits : le 5 septembre à Denicé, avant de se rendre à l’église, un couple avait vu son buffet de mariage ravagé par un commando d’une quinzaine de personnes masquées et armées de barres de fer.

Un moment d’une grande violence malgré l’absence de blessés. Et le résultat d’une terrible méprise puisque les fauteurs de troubles pensaient être aux noces d’un supporter passé des Magic Fans stéphanois à un groupe d’ultras lyonnais.

Lire la suite sur RMC

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*