Mondial au Qatar : Blatter charge Sarkozy

Il lâche deux noms. Dans une interview publiée dans le journal Welt am Sonntag ce dimanche, Sepp Blatter, président démissionnaire de la Fifa, est revenu sur l’attribution à la Russie et au Qatar des Mondiaux 2018 et 2022.

Et il le dit clairement : ces choix ont fait l’objet de pressions politiques, notamment de la part de Nicolas Sarkozy, qui n’a jamais caché sa proximité avec le petit pays du Golfe.

«Avant l’attribution des Mondiaux au Qatar et en Russie il y a eu deux interventions politiques. MM. Sarkozy et Wulff ont essayé d’influencer leur délégué», explique-t-il, en référence au président français Nicolas Sarkozy et à celui de l’Allemagne Christian Wulff, en poste à l’époque. Résultat : «C’est pourquoi nous avons maintenant une Coupe du monde au Qatar …

Lire la suite sur Le Parisien

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*