Adebayor : Suicide, vols, menaces, il balance sur sa famille

Transparent cette saison, avec une simple poignée de matchs joués, Emmanuel Adebayor fait un retour surprenant dans l’actualité. Malheureusement pour l’attaquant togolais de Tottenham, ce n’est pas pour un beau but qu’il refait parler de lui mais pour ses problèmes familiaux.

Dans trois très longs messages publiés sur son compte Facebook ces dernières semaines, l’ex-star de l’AS Monaco règle ses comptes avec ses frères et sœurs, avec lesquels il se déchire. Il raconte même avoir pensé au suicide…

Les insultes de sa soeur

Trahisons, menaces au couteau, décès, histoires d’argent… Si ces ingrédients feraient une parfaite saga de l’été, c’est malheureusement la vraie vie d’Emmanuel Adebayor et sa famille. C’est d’ailleurs comme un feuilleton, en trois grandes parties, que l’attaquant togolais a choisi de raconter ses déboires familiaux sur Facebook. La raison ? « Je le fais pour que d’autres familles apprennent les leçons, dit-il en introduction avant d’ajouter plus loin : Si je meurs, personne ne connaîtra mon histoire, personne ne retiendra la leçon. »

Il faut dire qu’Emmanuel Adebayor en a visiblement gros sur le coeur. D’abord contre sa soeur Yabo qui, il y a « quelques années », l’aurait trahi après que le footballeur lui eut offert une grande maison au Ghana, d’une valeur de 1,2 million de dollars, pour elle et son demi-frère. Sauf que quelques mois plus tard, l’attaquant togolais va découvrir qu’elle loue cette maison et que le demi-frère a été viré. « Quand je l’ai appelée pour en discuter, elle m’a insulté au téléphone pendant 30 minutes (…) Cette même soeur dit que je suis ingrat », écrit-il.

« Tuez-moi et prenez l’argent !« 

Emmanuel Adebayor règle ensuite ses comptes avec son frère Kola, en Allemagne depuis 25 ans. La raison ? Aidé financièrement par son frère, ce dernier va le trahir en balançant des « histoires peu précises sur [leur] famille » au tabloïd britannique The Sun, friand de scoops scandaleux, et des « fausses accusations ».

Mais ce n’est pas le plus grave. Kola, avec un autre frère, Peter, aujourd’hui décédé, l’aurait en effet violemment menacé dans le but de lui voler de l’argent, à l’époque où il évoluait à l’AS Monaco. « Après l’entraînement, j’étais très fatigué et je suis allé faire une sieste. Je me suis réveillé et il y avait un couteau sous ma gorge. Quand j’ai ouvert mes yeux, mes deux frères étaient là. Ils criaient et disaient que je perdais leur temps. Peter devenait furieux et Kola le soutenait. Je leur ai dit « Si c’est le seul moyen de régler ce problème… tuez-moi et prenez l’argent ! » C’est à ce moment qu’ils ont posé le couteau sur la table. » Heureusement, le footballeur pourra appeler la police avant que ses frères ne retrouvent leur calme…

C’est notamment le comportement de Kola qui aurait poussé Emmanuel Adebayor à parler aujourd’hui. Il justifie en effet la « sortie » de « l’épisode 3 » – c’est ainsi qu’il appelle son troisième message Facebook – par le fait que « Kola Adebayor et les autres membres de (sa) famille ont choisi de parler de nos histoires de famille sur les réseaux sociaux, à travers des lettres à mes clubs, aux radios…, dit-il. Je pourrais écrire une autobiographie et la vendre, mais j’ai décidé de tout partager avec vous ici. »

Accusé de la mort de son frère

Un autre frère en prend sérieusement pour son grade : Rotimi. Du temps de l’AS Monaco, Emmanuel Adebayor va l’inscrire dans une académie de foot mais tout ne va pas se passer comme prévu. « Quelques mois après, il a volé 21 téléphones de ses coéquipiers. Il y avait 27 joueurs dans l’équipe », explique-t-il. Rotimi a également volé plusieurs biens de son frère et même un collier Cartier à 45 000 euros que l’attaquant, qui venait de toucher ses premiers salaires à Metz, avait offert à… sa maman.

La vie familiale d’Emmanuel Adebayor va également être marquée par des décès, celui de son père mais également de son frère Peter.

Un drame qui a visiblement fait naître des rumeurs sur le comportement de l’ex-coéquipier de Karim Benzema au Real Madrid. « Une chose que je trouve difficile à encaisser aujourd’hui, c’est que Kola m’accuse ouvertement de la mort de Peter. Il dit que la boutique que j’ai aidé Peter à ouvrir n’était pas bonne. Il continue à m’envoyer des messages disant que ma carrière sera détruite. J’ai tout fait pour Peter quand il était vivant, je l’ai emmené à Metz et Monaco avec moi. Qu’est-ce que Kola peut dire qu’il a fait pour Peter ? Rien. Ce gars ne s’est même pas présenté aux funérailles ; alors que je lui ai envoyé de l’argent pour son voyage », ajoute-t-il.

Emmanuel Adebayor « prêt » à se suicider …

Lire la suite sur Pure People

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*