Mario Balotelli pincé pour excès de vitesse au volant de sa Ferrari

Si d’aventure vous veniez à vous faire pincer pour excès de vitesse outre-Manche, soyez avertis : l’excuse de l’ignorance en matière de conversion des « kilomètres par heure » en « miles per hour » ne tient pas la route ! Mario Balotelli vient de l’apprendre à ses dépens.

SuperMario n’en est plus à une frasque près, mais celle-ci risque de tourner à toute allure. L’attaquant italien du FC Liverpool, contrôlé à 109 mph (175 km/h) au volant de sa Ferrari sur l’autoroute M62 le 3 décembre dernier, à hauteur de Tarbock Island, a bien tenté d’incriminer l’indicateur de vitesse de son bolide, clamant qu’il n’avait pas le sentiment de rouler aussi vite, mais le juge n’a pas roulé dans sa combine.

Verdict, dont le fantasque joueur de 24 ans n’a pas pris connaissance en personne, absent lors de l’audience : 28 jours de suspension de permis de conduire, assortis d’une amende de 800 livres sterling (ça fait 1 100 euros, Mario – une broutille, par rapport à tes 150 000 euros hebdomadaires du côté de la Mersey) et de 180 livres (247 euros) de frais divers.

Reste à espérer qu’il s’acquitte de son dû, alors que la police italienne lui courait après en début d’année pour plus de 10 000 euros d’amendes impayées concernant… des excès de vitesse …

Lire la suite sur Pure People

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*