La Ligue des Champions rapporte gros

Qui dit grande compétition dit business et la Ligue des Champions n’y échappe pas. L’UEFA redistribue aux clubs qualifiés les 1.34 milliard d’euros perçus par les revenus bruts commerciaux. Les enjeux économiques sont importants. Analyse.

L’écart entre les grands clubs et ceux de seconde zone se creuse ? La plus grande des compétitions européennes n’y est pas étrangère. En proposant des sommes astronomiques à ses participants (qui sont quasiment tous les mêmes chaque saison), l’UEFA creuse ce fossé. Et les choses risquent de s’aggraver avec les prochaines renégociations commerciales qui auront lieu en fin d’année. On comprend mieux l’utilité du fair-play financier…

54,7 millions pour le Real Madrid l’an passé

L’UEFA affiche une transparence totale sur les primes versées aux clubs européens. Le barème est plutôt simple : 8,6 millions d’euros pour une équipe qui joue les phases de poules (auxquels s’ajoutent 1 million par victoire et 500.000€ par match nul), 3,5 millions pour une qualification en huitièmes de finale, 3,9 pour les quarts, 4,9 pour les demies, 6,5 pour le finaliste et 10,5 pour le champion d’Europe. Ces chiffres se cumulent, le vainqueur remportera donc au minimum 37,4 millions d’euros en tout ! A cette somme, il faut ajouter les droits TV. Et c’est là que le jackpot prend une tournure folle. L’an passé, le Real Madrid avait remporté au total 54,7 millions d’euros avec les droits télé ! Les Madrilènes avaient chacun reçu 600.000€ en prime. L’histoire pourrait se répéter cette année étant donné l’état de forme actuelle du club merengue avec un total de 14 buts inscrits lors de ses 3 derniers matchs. Le Real Madrid est également donné favori pour son prochain match de Ligue des Champions face à l’Atletico avec une cote de 2.55 sur SoSpronostics.

Des droits TV multipliés par 2

Avec l’arrivée de BeIN Sports sur le marché européen, le prix des droits TV a été doublé, passant de 56 à 111 millions d’euros aujourd’hui. 75% des droits TV et commerciaux (via les sponsors) sont reversés aux clubs, dans la limite de 530 millions d’euros. Au-delà, 82% du montant excédentaire va dans le porte-monnaie des clubs, les 18% restants seront pour l’UEFA qui les investit dans le football européen. L’instance garde aussi une partie de l’argent pour assurer son fonctionnement administratif. Les renégociations des droits TV en fin d’année vont faire augmenter de 30% les revenus bruts commerciaux annuels, pour atteindre 1.74 milliard. Cet apport viendra surtout du marché anglais où Sky Sports, le diffuseur historique, voit son emprise menacée par BT Sport.

Les Parisiens champions d’Europe ? 1 million d’euros chacun

Si le PSG devient champion d’Europe, les dirigeants devront sortir le chéquier. L’accord, conclu en début de saison, stipule qu’un million d’euros sera versé à chaque joueur en cas de victoire finale. Ils ont déjà touché 250.000€ pour avoir atteint les quarts de finale. Pour comparaison, la victoire en Coupe de la Ligue rapportera 50.000€ aux Parisiens. L’aura de la compétition n’est pas la même, la compensation financière non plus.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*