France 94 : Des clashs internes dévoilés

Les clans en équipe de France, c’est un classique intemporel. Dans un entretien croisé à lire dans le So Foot Verratti actuellement en kiosques, le trio d’attaque nantais Loko, Pedros et Ouédec, réuni à l’occasion des 20 ans du titre de 1995, s’est livré sur la sélection à l’époque dirigée par Aimé Jacquet.

« On était les petits Nantais qui arrivaient, encastrés entre les Parisiens et les Marseillais qui se détestaient. Puis il y avait les Bordelais », raconte Nicolas Ouédec. Qui affirme même à l’occasion que le trio nantais a failli passer devant le trio bordelais composé de Zidane, Dugarry et Lizarazu pour l’Euro 96, estimant que cela s’est joué à une barre transversale lors d’un match de qualifications contre la Roumanie en 1994 (0-0).

Critiqué à la suite de ce match par Marcel Desailly, l’ancien Parisien raconte le clash qui s’en est suivi lors du rassemblement suivant : « Le seul apte à juger mes performances, c’est Jacquet. De quel droit Desailly se permet de me juger ? Un mois après, on se réunit à Clairefontaine. Je m’installe pour bouffer, avec Cantona en face de moi. Di Meco à l’autre bout de la table : « Putain, Marcel, regarde, tu t’es fait allumer par Nico, le petit Nantais ». Marcel bloque, recule sa chaise et me regarde méchamment : « Toi, t’as intérêt à mettre tes protège demain, car je vais te fracasser les tibias…

Lire la suite sur So Foot

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*