Les soirées parisiennes sulfureuses du footballeur masqué

Sous couvert de l’anonymat, un footballeur a décrit les rapports qu’ont certains joueurs avec des filles faciles.

Il y a notamment un chapitre sur les rapports qu’entretiennent certains joueurs avec des filles faciles. Le journal Le Matin a publié plusieurs extraits sulfureux. Morceaux choisis.

« Les soirées du dimanche au Milliardaire, c’était de la pure folie. Les soirs où il y avait des grosses vedettes façon Samuel Eto’o, là, il fallait pas rater ça. Lui, il régale et sait partager. Celui qui venait de faire le Canal Football Club, il pouvait enchaîner direct avec le Milliardaire. Sa notoriété était toute fraîche. En arrivant dans la boîte, on savait que ça allait être énorme. Ambiance cosy, murs en velours grenat, faux seins parfumés. Du tapin gros calibre, mais gratos. Du genre fournies avec l’établissement. Des Blacks foutues comme des porte-avions […]

Un trio pour les vedettes

« C’était drôle parce que, si l’habit fait le moine, la fille ne savait pas toujours à qui elle avait affaire. Elle ne se trimbalait pas avec son album Panini. Elle connaissait les deux ou trois grosses vedettes de la soirée, mais les autres? Et puis les grosses vedettes, il fallait se battre. La grosse vedette repartait souvent avec un trio, une blonde, une brune, une Black …

Lire la suite sur DH.be

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*