José Anigo n’a rien à cacher et veut en finir

Grand absent de la vague interpellations concernant certains transferts douteux de l’OM, José Anigo actuellement au Maroc, prend les devants dans les colonnes de L’Equipe.

L’ancien directeur sportif de Marseille n’a nullement l’intention de rester dans le silence et tient à être auditionné pour prouver une bonne fois pour toute son innocence : « Je veux venir et être entendu même si je dois passer deux jours en garde à vue. On peut regarder tous les comptes, chercher partout si j’ai de l’argent. J’en ai tellement marre de toutes ces histoires que je veux que ça finisse. Je suis sur une période de reconstruction après avoir touché le fond moralement… Je n’en peux plus de tout ça. »

Mis sur écoute téléphonique en 2012, il avait tenu certains propos troublants révélés par RMC notamment sur le transfert de Samir Nasri qui était parti à Arsenal pour 10 millions d’euros plus 6 millions de bonus  : « La justice va regarder le transfert de Nasri et chercher où sont passés les 6 millions de bonus. Peut-être que Pape Diouf, il les a pas mis dans sa poche mais on peut considérer que le père de Nasri, il a pas le droit d’en toucher une partie. »

Sans que cela ne soit officiellement prouvé, il était soupçonné d’être la « porte d’entrée du grand banditisme dans le club » par des magistrats en raison de certaines amitiés d’enfance.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*