Asamoah Gyan : Disparition, meurtre et magie noire ?

Crédit photo : Abaca

Asamoah Gyan est au coeur d’une affaire improbable. Un mauvais scénario de série Z mêlant disparition, meurtre et magie noire. Et accessoirement une croisade des médias ghanéens qui a poussé les frères Gyan a tenir une conférence de presse mercredi dernier, l’ancien joueur de Rennes étant accusé d’avoir fait disparaître l’un de ses meilleurs amis.

L’histoire remonte à cet été, après la Coupe du monde brésilienne. La sélection ghanéenne, quart de finaliste en Afrique du Sud en 2010 et passée à deux doigts d’une qualification pour une demi-finale suite à un pénalty raté d’Asamoah Gyan, y a raté son mondial. Miné par les dissensions internes et ses relations pourries avec sa fédération, le Ghana a fait bien pâle figure compte tenu de son potentiel. Asamoah Gyan avait donc décidé de prendre quelques jours de repos à Ada, station balnéaire très prisée du sud du pays comme le raconte le site internet du magazine So Foot.

Sur place, le joueur qui évolue aujourd’hui dans l’anonymat du championnat d’Abou Dabi à Al Ain, avec ses amis et quelques membres de sa famille, au total une quinzaine de personnes, profitent entre barbecues, concerts et sorties en jet-ski. C’est d’ailleurs l’une de ces dernières qui va dégénérer. Le dimanche 6 juillet, Asamoah Gyan et ses amis font une nouvelle sortie à jet-ski. A leur retour, deux personnes manquent, le chanteur Theophilus Tagoe dit Castro, super star en son pays, ainsi que Janet Bandu. Le duo, qui a décidé de poursuivre la ballade, ne rendra jamais ses engins. Les corps de Castro et Janet Bandu, présumés noyés, ne seront jamais retrouvés.

Magie noire

Une disparition en mer se transforme alors dans la presse en kidnapping, en meurtre puis en meurtre rituel dans le but de relancer la carrière d’Asamoah Gyan relate SoFoot. Devant le silence des frères Gyan, Asamoah et Baffour, la presse se déchaîne et les médias relaient les théories les plus folles. Le père du rappeur n’hésite pas à accuser les deux frères sur une radio nationale. Le 6 septembre, un journaliste du Daily Graphic, Daniel Kenu, est passé à tabac par Baffour Gyan et Samuel Anim Addo, le manager du joueur, d’après la plainte qu’il a déposée. En cause ? Une question qu’il avait posée à Asamoha Gyan lors d’une conférence de presse concernant la disparition de Castro et de Janet Bandu. Les avait-il enlevés ? Les a-t-il tués dans le cadre d’un sacrifice humain comme le veut la rumeur ? …

Lire la suite sur Pure People

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*