Neymar et son harem de filles

Dès ce mercredi dans le dernier So Foot, vous pouvez découvrir Luis Alvaro de Oliveira Ribeiro (Laor pour les intimes). Président du FC Santos de 2009 à 2013, l’homme évoque la crise du football brésilien, Mai 68 à Paris, la mort et comment il a tenu tête à Chelsea et au Real Madrid pour garder Neymar au pays.

Fâché avec le père du joueur (« je lui ai au moins payés deux cents cafés, et lui aucun »), Laor garde une certaine tendresse pour le fils. Sans doute que comme lui (il revendique dix grands amours dans sa vie), il partage un goût commun pour la beauté féminine. « Toutes les filles du Brésil veulent faire l’amour avec lui… Vous aviez une quantité incroyable de jeunes femmes lors des soirées organisées par Neymar. Un jour, il m’a invité et il était bien entouré d’une trentaine de filles de 17, 18 ou 20 ans. Elles étaient juste-là pour lui. Et lui trônait au milieu comme un empereur …

Lire la suite sur So Foot

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*