Schalke – Dortmund : A la découverte d’un derby

« La Mère de tous les derbys » : C’est ainsi que l’on surnomme plus communément le derby de la Ruhr outre-Rhin. Ce n’est certainement pas un match comme les autres. C’est un affrontement et une rivalité qui ont vu naître des héros, que ce soit à Gelsenkirchen, ville où réside le club de Schalke, ou à Dortmund. Aujourd’hui, on compte un total de 144 confrontations entre les deux équipes de la Ruhr, un duel bien souvent situé au sommet de la Bundesliga allemande.

Opposant deux villes voisines d’à peine 30 kilomètres, la confrontation est plus proche d’un duel fratricide que d’un simple match de football. La rivalité exacerbée est telle qu’à Dortmund, le chiffre 4 est banni. Il s’agirait d’une bien trop grande référence à l’entité adverse, baptisée Schalke 04.

Avant un tel rendez-vous, la tension monte toujours en flèche comme en octobre 2012 où de violents affrontements de supporters avaient éclaté dans le centre de Dortmund en marge de la victoire à domicile du double champion en titre de l’époque (2-1). Quelque 150 arrestations avaient été recensées ce jour là. Une centaine de supporters de Schalke avaient en effet provoqué des bagarres, jetant pétards, fumigènes et pavés sur les forces de l’ordre. S’en suivirent de violents accrochages entre fans des deux équipes et les policiers qui ont dû recourir à des canons à eau.

Que le match ait lieu à la VeltinsArena de Gelsenkirchen ou au Westfalenstadion de Dortmund n’y change strictement rien. Joutes verbales, propos acerbes par presse interposée, rumeurs de transferts, tentatives de déstabilisation : tous les moyens de communication sont bons pour tenter de rejeter la pression sur l’adversaire. Pour les amateurs de paris sportifs, il s’agit également d’un rendez-vous rêvé pour jouer sur des sites comme Unibet.

Dans les tribunes, le spectacle est quant à lui également au rendez-vous à chaque match, et peu importe la compétition. Très souvent, les supporters du Borussia Dortmund en sortent vainqueurs. Réputés pour former le plus beau public d’Allemagne, voire d’Europe, ils n’hésitent pas à déplacer littéralement le « mur jaune » chez leurs voisins lors des derbies à l’extérieur. Pour les matchs disputés à domicile, l’ambiance reste aussi indescriptible et donne lieu à un véritable spectacle vivant autour du rectangle vert.

Historiquement, le bilan est équilibré entre les deux clubs, même si les matchs nuls sont aussi là pour témoigner de la lutte toujours serrée et âpre qui les oppose.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*