L’ancien boss du Bayern Munich traité comme un roi en prison

Crédit photo : abaca

Incarcéré depuis le 2 juin dernier en prison en Allemagne, l’ancien boss du Bayern Munich n’est pas un détenu comme les autres. Explications.

Hoeness a pris ses quartiers dans une cellule de 32 m2 (avec écran plat), l’une des plus grandes de la prison. Un espace qui peut accueillir quatre personnes et dans lequel le tout nouveau détenu se trouve en compagnie d’un gynécologue condamné pour avoir abusé de ses patientes, un certain «Docteur Kalachnikov».

Chaque jour, l’ancien boss du Bayern bénéficie d’une promenade de deux heures et l’on apprend par les médias allemands qu’il ne prend aucun de ses repas avec les autres détenus. En prison, les téléphones portables sont interdits et le détenu un peu particulier a exigé qu’aucune photo de lui ne soit prise durant son incarcération, comme l’indique L’Equipe.

«Il est traité comme un roi, a révélé un employé de la prison au quotidien TZ, sous couvert d’anonymat. Si Hoeness n’est pas spécialement apprécié des autres détenus, c’est parce qu’il a un traitement de faveur.» Outre ses repas loin des autres prisonniers, Uli Hoeness est le seul à bénéficier de l’eau chaude. Il est aussi dispensé des taches ménagères habituelles comme le lessivage des sols, l’inventaire des cellules en raison d’un arrêt maladie qui suscite des interrogations en Allemagne. Concernant les contacts avec l’extérieur, il a également droit à deux visites de deux heures par mois, au cours desquelles sa famille et ses enfants ont déjà pris part. S’il fait preuve de bonne conduite, il pourrait même jouir d’un régime de semi-liberté cet automne qui lui permettrait de passer la journée à l’extérieur et la nuit en prison …

La suite sur Le Figaro

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*