Marcel Desailly, sa fille cachée se confie : « C’est un père qui se défile »

Ce 23 juin dernier restera longtemps gravé dans la mémoire d’Aïda. Après des années de bataille de judiciaire, cette jeune Seynoise de 23 ans a en effet vu le tribunal de grande instance de Toulon enfin reconnaître Marcel Desailly en tant que son père.

Une véritable victoire pour sa fille – malgré l’appel déposé par le champion du monde 1998 – qui est revenue sur cette affaire et sur ses motivations dans une interview accordée à Nice-Matin.

« Je sais qu’un jour, on sera réuni »

Plus de dix ans après l’avoir vu pour la dernière fois, au Stade Vélodrome à Marseille, Aïda a donc enfin officiellement un père : Marcel Desailly. Et c’est bien tout ce que voulait la jeune femme, en formation pour devenir esthéticienne. « Je veux simplement que le nom de mon père apparaisse sur mon acte d’état civil. J’ai un père comme tout le monde et il s’appelle Marcel Desailly », commente-t-elle.

Car malgré ce que beaucoup peuvent penser, Aïda ne s’intéresse pas au gros compte en banque de son père. « C’est totalement faux. Lorsque j’étais enfant, il a été condamné par la justice à verser des subsides pour frais d’éducation comme tout père. Maintenant, je suis majeure. Je n’ai droit à rien. Cette action n’a aucune conséquence financière pour lui

Lire la suite sur Pure People

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*