L’affaire Giroud – Kay de plus en plus sordide

Crédit photo : Abaca

Plongé au coeur d’un scandale sexuel comme ceux auxquels les footeux nous ont habitués, Olivier Giroud a tenu à apporter quelques précisions sur sa supposée nuit passée en compagnie de Celia Kay, le 2 février dernier, veille de match face à Crystal Palace…

Après avoir présenté ses excuses à sa femme Jennifer (maman de leur petite fille Jade, née l’été dernier), à sa famille et à tout son club d’Arsenal via les réseaux sociaux, Olivier Giroud a de nouveau utilisé son compte Twitter pour apporter une ultime précision. Un message, en anglais et en français, pour le moins curieux : « Une ultime précision quant à mes excuses… OUI j’ai fait une erreur mais NON je n’ai pas commis l’adultère ! Que les choses soient claires… »

Si on résume, donc : oui, il a bien passé la nuit avec la charmante Celia Kay, mannequin lingerie de son état, mais non, il n’a pas commis l’irréparable en couchant avec la brune incendiaire. Mais alors qu’ont-ils bien pu faire ? Une partie de Monopoly ? Discuter en sous-vêtements ? En cherchant à se dédouaner, le buteur de l’équipe de France suscite un peu plus encore l’interrogation sur ce qui a pu se passer dans cette chambre du Four Seasons de Canary Wharf à Londres entre 00h50 et 3h04.

À la suite des nombreuses rumeurs qui ont entouré ces révélations, Celia Kay a tenu à mettre les choses au point sur Twitter, en français dans le texte : « Je ne suis pas escort-girl , je ne l’ai jamais été et je ne le serai jamais. Articles complètement faux. » Puis elle a tenu à répondre au message d’Olivier Giroud, celui-là même où il parle d’erreur et nie avoir commis l’adultère. « Olivier, tu as tenté, mais ce n’est pas toi qui as décidé de ne pas passer à l’acte« , a-t-elle ainsi écrit. Et d’ajouter dans un autre message : « Quelqu’un pense que c’est ok de pouvoir me tester et de répandre la rumeur dans la presse française que je serais une prostituée. » Des messages depuis lors effacés de son compte Twitter…

Lire la suite sur Pure People

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*