Viol : Loïc Rémy peut respirer mais n’en a pas fini avec la justice

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de viol en réunion, Loïc Rémy peut respirer. Toutes les charges ont été abandonnées et aucune action ne sera entreprise contre lui.

Le DailyMail révèle en effet que l’attaquant de Newcastle prêté par les Queens Park Rangers (QPR) ne sera pas poursuivi ultérieurement pour les faits qui lui étaient reprochés. Il en est de même pour les deux autres personnes poursuivies pour les mêmes faits. […]

Des investigations qui n’ont rien donné et qui avaient été déclenchées après la plainte d’une jeune femme de 34 ans qui prétendait avoir été violée par Loïc Rémy, son cousin et un ami au domicile du joueur, à Fulham, le 6 mai 2013.

Si Loïc Rémy, prêté par le club de QPR à Newcastle pour la saison 2013-2014, en a terminé avec cet épineux dossier, il doit encore faire face à une autre affaire judiciaire. Il est en effet accusé par une jeune femme d’être le père de son enfant. Le tribunal de grande instance de Marseille a ordonné qu’il passe un test de paternité pour faire la lumière sur cette histoire qui date de novembre 2011.

Lire l’article complet sur Pure People

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*