Nicolas Anelka tente d’éteindre la polémique

L’ancien attaquant de l’équipe de France Nicolas Anelka a justifié via son compte Twitter sa « quenelle » de célébration sur son premier but samedi comme « juste une spéciale dédicace à (son) ami humoriste Dieudonné ».

Dans un tweet d’abord en français puis en anglais, l’attaquant de West Bromwich Albion a ainsi tenté d’éteindre la polémique née de son geste de célébration sur le premier de ses deux buts samedi contre West Ham (3-3).

Ce geste -un bras tendu vers le bas et l’autre croisé à travers la poitrine-, popularisé par Dieudonné à travers ses sketches, est vu par certains comme un salut antisémite, par d’autres comme un simple bras d’honneur anti-système.

Plus tôt dans l’après-midi, sur Twitter également, la ministre des Sports Valérie Fourneyron avait qualifié le geste de l’ancien attaquant du Real Madrid, de la Juventus Turin et du Paris SG -entre autres-, de « provocation choquante, écoeurante ». « Pas de place pour antisémitisme et incitation à la haine sur terrain de foot …

Lire la suite sur 7SUR7

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*