Les stars du PSG étroitement surveillées par la direction

Crédit photo : Abaca

Les stars du PSG ont beau gagner des millions, Zlatan Ibrahimovic et consorts ne sont pas pour autant libre de faire ce qu’ils veulent. Sous les chiffres à six zéros de leurs contrats, quelques clauses établissent des règles et des barrières à ne pas franchir…

Bien évidemment, le club tient à contrôler la relation de ses ouailles avec les médias. Le Parisien révèle ainsi que les joueurs se doivent de « répondre à toute demande d’interview, de reportage […] émanant des médias officiels du club et du groupe Al-Jazira ». En gros, on répond au club et on privilégie Al-Jazira, propriétaire de BeIN Sport, rivale de Canal+ et dirigé par Nasser Al-Khelaifi, le boss du PSG.

Par ailleurs, les joueurs s’engagent à ne pas dire du mal du club et doivent « s’abstenir devant les tiers […] de tout commentaire négatif […] sur la direction du club, le management sportif, l’entraîneur, la composition d’équipe et le public ». En clair, dis du bien du club ou tais-toi. De quoi éviter des psychodrames et des affaires type Florian Thauvin…

Outre les relations contrôlées, maîtrisées ou suggérées avec les médias, selon l’interprétation de chacun sur ses règles de bonne conduite, celles avec les supporters. Les joueurs se doivent ainsi de répondre aux sollicitations des fans, et toujours avec le sourire. Pas question de s’embrouiller avec l’un deux et ainsi de ternir l’image du club que les Qataris s’efforcent de rendre parfaite.

Les joueurs doivent également s’engager à porter les vêtements du sponsor, à l’exception des chaussures et des gants du gardien, et sont tenus de ne pas s’adonner aux paris sur des compétitions dans lesquelles est engagé le PSG. Histoire ne de pas se retrouver avec une enquête judiciaire façon Montpellier en handball…

Enfin, Zlatan Ibrahimovic, la nouvelle star Edinson Cavani, Thiago Silva et leurs coéquipiers voient leurs activités des week-ends réduites drastiquement. « Le joueur s’interdit de jouer au football, de monter à cheval, de faire du ski, de prendre place dans un avion de tourisme et de pratiquer tout autre sport (tel que la pêche sous-marine) sans l’autorisation du président après avis de l’entraîneur…

Lire la suite sur Pure People