Supporter une équipe qui perd fait grossir

Crédit photo : Panoramic

Le supporter lambda aurait un comportement alimentaire différent suivant que son équipe préférée gagne ou perd le match. Ce sont les conclusions d’une étude menée par la revue Psychological Science.

L’étude ne porte pas sur le repas ingurgité pendant la partie : tout le monde sait qu’un Mac Do ou une pizza-bières font grossir. Non, l’étude porte sur le repas du lendemain du match.

L’étude s’est intéressée à des supporters d’équipes de la NFL (football américain) dans une vingtaine de grosses villes aux États-Unis. Et le résultat est édifiant. En cas de victoire ou de défaite, la composition du prochain repas est sensiblement différent…

Lire la suite sur So Foot