Bosman prend 1 an de prison ferme pour violences en état d’ivresse

Crédit photo : © photo news.

Le 15 décembre 2011, Jean-Marc Bosman avait soif. Mais face au refus de sa compagne de l’époque de lui accorder « un dernier verre », l’homme rendu célèbre par l’arrêt du même nom (Arrêt Bosman du 15 décembre 1995) a pété les plombs.

Furax, JM sort de ses gonds et assène un coup de poing au visage de son amie. Et pour aller jusqu’au bout de sa connerie, il passe ensuite ses nerfs sur la fille de la pauvre victime.

Condamné à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Liège pour ce dérapage des plus odieux, l’ex-footballeur belge avait pourtant profité d’une suspension du prononcé…

Lire la suite sur So Foot

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*