José Mourinho fait vivre le rêve de sa vie à un éboueur mexicain

C’est la belle histoire d’un pauvre gus, agent de propreté – pour ne pas dire éboueur – dans le métro de Los Angeles, qui s’est vu offrir, par José Mourinho, une opportunité qu’il n’aurait jamais osé rêver : vivre dans les coulisses du Real Madrid.

Abel Rodriguez, 41 ans, immigré mexicain en Californie, ne roule pas franchement sur l’or. Le bonhomme comble ses fins de mois comme il le peut, et, en mordu du football, se retrouve à jouer les ramasseurs de balle pour le Real Madrid lors de la tournée américaine des Merengue à l’intersaison 2012.

Fin février 2013, Abel a économisé assez de maille pour se payer un voyage en Espagne. L’homme entend assister au Clasico de la 26e journée de Liga. Il n’a pas de billets, ni de réservation en hôtel, mais se dit qu’il se démerdera sur place. A Madrid, sans tickets ni logement, l’homme se retrouve à passer ses nuits sous la neige, jusqu’au jour où il recroise la route de José Mourinho.

Le Lustianien le reconnait et l’interpelle : « Amigo ? Qu’est-ce que tu fais là ». « Je lui ai répondu que j’étais venu leur rendre visite, raconte Abel dans les colonnes de Sports Illustrated. C’est ma première fois en Europe, mon rêve était de venir voir des matches. J’espérais voir le Clasico. Il m’a demandé ce que j’ai fait pour les billets. J’ai répondu que je n’avais pas encore réglé cela. »

Très vite, le « Only One » lui dégote des places VIP, une chambre d’hôtel et lui propose un deal : venir travailler au Real comme intendant aux maillots…

Lire la suite sur So Foot

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*