Balotelli paie un taxi pour lui servir de GPS

Mario Balotelli n'en fini pas de faire parler de lui en dehors du terrain. Photo: 10 Sport.

Pas besoin de navigateur satellite quand on peut se permettre de payer un taxi vide pour ouvrir la voie. Habitué aux frasques en tout genres qui ont fait les choux gras des tabloïds anglais, le footballeur italien de Manchester City Mario Balotelli a encore fait la une du Sunday Mirror pour son approche très bling-blingde la vie quotidienne.

«Super Mario» avait rendez-vous à Londres avec son agent, Mino Raiola (également conseiller de Zlatan Ibrahimovic). Et pour parcourir les 335 km qui séparent la ville du Nord du quartier de Fulham à Londres, l’attaquant international (1 but cette saison en championnat) a loué les services de guide d’un taxi parti à vide. Il n’avait alors plus qu’à le suivre jusqu’à destination dans l’une des ses voitures, une Maserati à 100 000 euros, prix catalogue. Le conducteur du taxi a même du attendre la fin de l’entretien entre l’agent sportif et la star du ballon rond avant de remettre le cap sur Manchester.

Coût de l’opération : au moins 1000 euros pour l’aller-retour en estimant qu’un taxi mancunien facture au minimum la course à 400 livres (500 euros) l’aller. Ce n’est rien pour le joueur qui émarge à 150 000 euros par semaine mais qui a tout de même des problèmes de riches et d’orientation.

Retrouver cet article dans le Parisien.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*