Violents affrontements entre supporters à Paris

Des heurts violents ont eu lieu autour de la place de la Bastille, à Paris…

Des bagarres ont opposé lundi soir aux alentours de la place de la Bastille à Paris des supporteurs du Paris-SG et du Dinamo Zagreb, qui doivent s’affronter ce mardi en Ligue des Champions, a-t-on appris de sources policières. Ces affrontements ont donné lieu à 24 interpellations et un supporteur croate a été sérieusement blessé, a ajouté une de ces sources, sans plus de détail sur l’état du supporteur.

Peu avant minuit, à l’exception de quelques allers et venues de voitures de police, le calme semblait revenu aux alentours de cette place de l’est parisien, a constaté une journaliste de l’AFP. Selon des témoins, des supporteurs des deux camps ont été interpellés, dont une majorité de Croates, a précisé une source policière. Certains ont été conduits au commissariat du onzième arrondissement de la capitale.

Un homme était soigné dans un camion de pompiers, a constaté une journaliste de l’AFP, tandis qu’un autre a été évacué par le SAMU selon un témoin.

«Risque élevé de violences»

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a interdit, par un arrêté publié dimanche au Journal officiel, le déplacement des supporteurs du Dinamo Zagreb à Paris, mettant en garde contre de «graves incidents (…) susceptibles d’intervenir si les supporteurs des deux clubs venaient à se rencontrer». Il évoquait aussi «la venue probable à Paris de 150 à 200 supporters violents, les « Blue Bad Boys », démunis de billets» pour assister au match.

L’arrêté soulignait «le risque élevé de violences et de dégradations dans les moyens de transport, sur les voies empruntées par les supporteurs croates pour se rendre à Paris, ainsi que dans l’agglomération parisienne toute entière, si ces supporteurs se trouvaient en présence de supporteurs du club de Paris Saint-Germain». Pour la rencontre, la police a pris des mesures de sécurité renforcées aux alentours du Parc des Princes.

Lire la suite et voir la vidéo de l’affrontement sur 20Minutes.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*