Nicolas Anelka : Occupe-toi de ton salaire, je m’occupe du mien !

© Yun long / Imaginechina / AFP

L’enfant terrible du foot français s’est livré au « Parisien magazine ». Il évoque l’évolution du foot, l’argent et la société française.

Les relations entre Nicolas Anelka et la presse flirtent avec l’exécrable. Du coup, chacune de ses sorties médiatiques constitue un mini-événement. Et le joueur que toute la France adore détester a désigné Le Parisien magazine pour se livrer avec le brin de provocation qu’on lui connait. L’ancien attaquant de l’équipe de France revient sur son départ en Chine, au Shanghai Shenhua : « C’était un choix logique. J’ai toujours voulu découvrir ce continent et cette mentalité. Je suis passionné de cette culture : les films de kung-fu, Jackie Chan, Jet Li, Bruce Lee, etc. Mais c’était aussi un choix financier. Je suis un aventurier qui a ouvert la voix. Comme d’habitude ! »

En effet, le joueur de 33 ans touche 230 000 euros par semaine dans son nouveau club. Pas de quoi lui faire tourner la tête : « Je transpire depuis longtemps pour gagner cet argent. Occupe-toi de ton salaire, je m’occupe du mien. Ceux qui sont choqués par ce que je touche ne connaissent rien au business du football. D’ailleurs, mon palmarès est là pour leur rafraichir la mémoire. J’ai fait des sacrifices très jeune : j’ai quitté mes parents et ma maison à 13 ans et je joue chez les pros depuis que j’en ai 15. Quand j’ai commencé le foot, il n’y avait pas ces montants. Je suis juste arrivé au bon moment. »

« Si vous ne m’aimez pas, c’est réciproque »

Lire la suite dans Le Point.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*