Italie : Le malaise gay de Cassano

© IconSport

Grosse polémique mardi en Italie, suite aux propos jugés homophobes d’Antonio Cassano, interrogé sur la présence de footballeurs homosexuels dans l’effectif italien à l’Euro. Le Milanais s’en est excusé mais l’histoire a tout de même fait tache.

On savait Antonio Cassano pas franchement habile avec la langue de bois. Et le Milanais a réédité, mardi en conférence de presse, une de ses fameuses cassanate (néologisme affectueusement attribué par la presse transalpine aux dérapages incontrôlés du joueur).

« Il y a de pédés dans l’équipe ? »

On vous replace dans le contexte. Le journaliste et écrivain italien Alessandro Cecchi Paone, auteur d’une oeuvre sur l’homosexualité dans le sport, (Le Champion amoureux. Sa préface est, par ailleurs, rédigée par le sélectionneur Cesare Prandelli) déclarait il y a quelques jours : « Dans la Nazionale, il y a deux homosexuels un bisexuel et trois métrosexuels ». Paone, manifestement bien tuyauté (sans jeu de mots) sur le sujet, n’a évidemment pas dévoilé de noms, ce qui n’a pas empêché la presse d’en faire ses choux gras.

Ce qui nous amène à ce mardi 12 juin, avant-veille du match contre la Croatie. Ainsi, plus que les sentiments de la Squadra Azurra sur sa prochaine opposition, c’est la petite (ou grosse, c’est selon) maladresse de Cassano qui a retenu l’attention des médias. Interrogé par un journaliste sur les propos de Paone, l’attaquant de 29 ans a d’abord tergiversé : « Oh là, il faut que je réponde à cette question ? Si je dis ce je pense… » On sentait déjà la bourde à mille lieux. Et Cassano a finalement fait du… Cassano : « Il y a des pédés dans l’équipe ? Bah, ils sont pédés, c’est leur problème. J’espère qu’il n’y en pas dans l’équipe mais bon c’est leur problème ». 

Et ils en pensent quoi les gays ?

Lire la suite sur Chronofoot.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*