27/07/2017

Un nouveau scandale financier éclabousse le football italien

Après les nombreux scandales qui ont secoué le monde du football depuis près d’un an (le FIFA Gate, la suspension de Michel Platini de ses fonctions à la présidence de l’UEFA, etc…) une nouvelle affaire éclabousse le football italien. Après les problèmes de dopage qui ont sali la réputation de certains clubs du Calcio comme la Juventus Turin par exemple ou encore les matchs truqués qui se sont transformés en affaire d’Etat (plus d’informations dans cet article du Monde), un nouveau scandale vient entacher la probité du football italien. Il s’agit cette fois ci d’une affaire de détournement de fonds et d’évasion fiscale qui impliquerait 64 personnes et 41 sociétés de clubs de Serie A et de Serie B.

Mis en lumière à la fin du mois de Janvier 2016, ce nouveau scandale appelé « Hors-Jeu » est le fruit d’une enquête menée par le parquet de Naples depuis 2012. Cette affaire arrive à quelques mois du Championnat d’Europe des Nations 2016 et espérons qu’elle ne perturbe pas l’équipe d’Italie soucieuse de préparer aux mieux cette compétition. Que les amateurs de paris sportifs ne s’inquiètent pas, ce scandale ne concerne pas le sportif directement mais plutôt le détournement de certaines sommes notamment les impôts prélevés par l’Etat italien sur les transferts de certains joueurs. Les plateformes de paris sportifs continuent de proposer de nombreuses promotions sur les rencontres de football (Calcio compris), c’est le cas de PMU.fr qui propose 170 euros de bonus dont 100€ pour parier sur le football, il vous suffit de respecter les conditions expliquées sur http://bonus-malin.info/pmu-sport-paris-sportif/ pour obtenir 100€ de paris sportifs gratuits .

41 Clubs de Serie A et B impliqués dans l’affaire « Hors-Jeu »

Scandale financier dans le football italien

Depuis plusieurs années le football italien a connu plusieurs tempêtes médiatiques et certains clubs de Serie A, acteurs de ces affaires, en ont payé les frais. C’est le cas de la Juventus Turin qui s’est vu reléguée en Serie B pour la saison 2006-2007 à cause de son implication dans l’affaire des matchs truqués. La Vieille Dame s’est relevée de cette sanction en allant chercher le titre de Serie B en 2007 sous les ordres d’un certain Didier Deschamps. Un nouveau scandale vient d’être soulevé par le parquet de Naples qui enquêtait depuis 2012 sur un système permettant de soustraire les revenus des impôts aux caisses de l’Etat italien.

Cette affaire semble concerner de nombreux acteurs du football italien à travers près de 41 sociétés de clubs de Serie A et de Serie B. Dirigeants, agents et même joueurs 64 personnes sont directement mis en cause par les enquêteurs. Le procédé est simple: les agents fourniraient des fausses factures aux clubs en ayant recours à des sociétés écrans dont les sièges seraient basés dans des paradis fiscaux. Il s’agit bien là d’évasion fiscale et de détournement des fonds de l’Etat italien. De grands clubs ainsi que de grands joueurs sont impliqués comme par exemple le Président du club de Naples Aurelio De Laurentis et l’argentin (ancien joueur de Naples) du Paris Saint-Germain Ezequiel Lavezzi.

Lavezzi au cœur du scandale financier du foot italien

En effet, le transfert de l’international argentin et les opérations financières qui y sont liées sont jugées comme douteuses par les enquêteurs du parquet de Naples. Mais ce n’est pas le seul joueur concerné par un transfert douteux depuis les championnats italiens. Près de 17 joueurs auraient connu le même sort que l’argentin et pour ne citer que les plus connus il y aurait Hernàn Crespo, Diego Milito ou encore Adrian Mutu.

L’Etat italien aurait été lésé de 12 Millions d’euros de cette manière. Cela peut sembler peu de choses par rapport aux sommes astronomiques qui circulent chaque jour dans le milieu du football, ce qui peut laisser à penser que ce scandale n’aura pas la même résonance que les récentes affaires qui ont secoué la FIFA. En effet, l’enquête menée par la justice américaine à soulevée près de 150 Millions de pots-de-vin et de rétrocommission que la Fédération Internationale de Football aurait versée depuis 25 ans notamment pour l’ attribution des Coupes du Monde de foot 2018 en Russie et 2022 au Qatar.

A quelques mois de l’Euro 2016 qui débutera le 10 Juin en France (voir le calendrier de l’Euro), espérons que le monde du football ne sera pas trop ébranlé par ces différents événements et que le sportif reprendra ces droits sur toutes ces scandales judiciaires.